Dématérialiser son application sous forme de services Clouds sans se lier à une plate-forme ou un fournisseur.

Le Cloud est un concept révolutionnaire qui transforme notre vision sur la façon de fournir des services informatiques à nos utilisateurs.
Les services Cloud sont dématérialisés et faciles d’accès, disponibles à la demande, élastiques, et nous permettent de ne consommer que ce dont nous avons besoin.

Mais quid de l’existant et de sa complexité ? Cela veut-il dire que la richesse applicative dont nous disposons déjà ne peut être fournie à vos utilisateurs en mode Cloud ? Et avons nous les outils nécessaires pour exposer nos nouveaux services dans le Cloud de manière portable, réversible et à coûts contrôlés ?

J’ai le plaisir de présenter une approche d’architecture basée sur des outils Open Source et des cas d’utilisation de clients ayant franchi le pas, à l’Open World Forum, Jeudi 11 Octobre à 15h30.
Voir ici pour le programme de ce track : http://openworldforum2012.sched.org/event/bcfdb68972df051b8d20be3977f86cf5

J’espère vous y retrouver nombreux.

Cette session vous éclairera sur les capacités de mise en place de services applicatifs Cloud, à travers l’utilisation de la plate-forme PaaS Cloudify (http://www.cloudifysource.org/), permettant de dématérialiser le socle d’exécution de vos applications, sans changement de code, ni lock in : « Any App, Any Cloud, Your Way ».

À cette occasion seront abordés les thèmes suivants :

  • Les bénéfices du PaaS – Platform as a Service
  • Automatisation et résilience pour améliorer le temps de mise à disposition des applications et les SLA applicatifs
  • Portabilité data-center, Cloud privé et Cloud publics
  • Cloudify et DevOps
  • Cas d’utilisation : L’intégration de Cloudify au sein d’un portail Appstore afin de délivrer des services applicatifs (Apps) à la demande, en plus de services d’infrastructure (Compute, Storage)
  • Cas d’utilisation : L’intégration de Cloudify au sein d’une plate-forme de livraison continue (continuous delivery) pour le développement et les tests d’une application d’analyse des réseaux sociaux